Quelques secrets pour être heureux en couple

Savez-vous que Napoléon nous a dit , agence matrimoniale Valérie Dax, Belgique
Publié le 09/09/2020

Napoléon à dit : L'amour est une sottise faite à 2

 

Voici 5 secrets des couples heureux !

 

L’observation des 15 à 20 % de couples heureux à long terme a permis aux psychologues de découvrir certains de leurs « secrets ». Même s’ils ont été confrontés aux mêmes crises et mêmes conflits que les couples malheureux, ils ont appris à réagir différemment. Je vous présente aujourd’hui leurs cinq premiers secrets et vous invite à ma chronique de la semaine prochaine pour en découvrir cinq autres.
 
Secret #1 : Le partage du pouvoir


Les membres des couples heureux ont un rapport de force… d’égal à égal. Ils partagent donc le pouvoir ou, du moins, ils l’alternent. Ils font le moins de compromis possible car, dans un compromis, les deux perdent quelque chose pour arriver à une entente. On ne peut pas ne pas faire de compromis dans un couple, mais les membres des couples heureux cherchent plutôt à négocier des ententes.
 
Ils sont exigeants face à leur couple et ils s’organisent pour qu’il y ait toujours deux gagnants. Ils ont décidé d’être heureux plutôt que de chercher à savoir qui a raison, qui a tort, l’une des dynamiques les plus fréquentes rencontrées chez les couples malheureux. Contrairement à ceux-ci, ils ne cherchent pas l’approbation de leur partenaire, mais savent l’apprécier lorsqu’ils l’obtiennent.
 
Secret #2 : La juste distance


Les couples heureux ont appris à établir une juste distance entre leur besoin de fusion émotive et leur désir d’autonomie. Étant bien différenciés, ils sont alors capables d’une véritable intimité. Ils ont trouvé un équilibre entre des moments de frustration, lesquels entretiennent le désir, et des moments de satisfaction, lesquels ravivent leur bonheur. Ils ont compris que l’intimité n’est pas synonyme de fusion, mais qu’il fallait être deux pour être en relation. De plus, ils sont aussi heureux seuls qu’ensemble. Les couples fusionnels sont effectivement les plus dysfonctionnels.
 
À mon avis, la plus belle parole d’amour que l’on puisse dire à son partenaire, c’est « Chéri(e), quand je suis avec toi, je suis heureux(se) et quand je suis sans toi, je suis tout aussi heureux(se). Mon bonheur ne dépend pas de toi, mais c’est avec toi que je veux m’investir et construire mon couple. J’espère que tu es partant(e) ».

 
Secret #3 : Une véritable amitié


La base fondamentale des couples heureux à long terme, contrairement à la croyance populaire, n’est pas la passion, laquelle ne dure qu’un temps, mais bien l’amour et l’amitié, soit un sentiment basé sur la connaissance réelle de l’autre et non sur l’intensité des sensations et des émotions. La passion a pu être à l’origine de leur attirance, mais celle-ci s’est lentement transformée en amour plus tranquille et plus stable. 
 
Un couple heureux est formé de deux personnes qui, d’amants passionnés, sont devenus deux amoureux, deux parents, deux associés, deux amis qui continuent de faire l’amour ensemble et de réaliser des projets à court, moyen et long terme. Comme des amis, ils mettent l’accent sur ce qui les rassemble, plutôt que sur ce qui les oppose. Ils considèrent l’autre comme un invité très spécial dans leur vie.
 
Secret #4 : Le désamorçage


Les couples heureux vivent aussi des crises, mais au lieu de remettre leur couple en question à chaque crise, ils utilisent leur énergie et leur créativité pour développer l’art de la négociation. Loin de surenchérir, ils désamorcent toute escalade par des excuses, en faisant de l’humour, en donnant raison à l’autre, en reportant la discussion à plus tard si elle devient émotive… 
 
Les psychologues disent souvent que c’est la façon dont les couples se font la guerre qui constitue le véritable indice pronostic de leur évolution et non comment ils vivent en temps de paix. Ils s’organisent pour ne jamais avoir besoin de dire « : « Veux-tu, on efface tout et on recommence à zéro ? ». Il est impossible de recommencer à zéro, on ne peut que continuer.
 
Secret #5 : Le réalisme


Les membres des couples heureux ont lu, eux aussi, des contes de fées, des romans d’amour et visionnés des films langoureux se terminant sur un baiser rempli de promesses éternelles, mais ils ne les ont pas pris pour la réalité, même s’ils peuvent y rêver. Ils se sont rapidement défaits des nombreuses illusions entourant le couple, l’amour, la communication… 
 
Ils ont su renoncer à leurs perceptions adolescentes, égocentriques ou narcissiques. Ils savent que la fameuse « âme sœur » n’existe que dans leur tête et ils ont accepté leur partenaire dans sa réalité quotidienne, avec ses qualités et ses défauts. Les couples heureux mettent l’accent sur les forces et les qualités de leur partenaire, là où les couples malheureux cherchent plutôt à « améliorer » les faiblesses et les défauts de leur partenaire.
 
Conclusion 

Lorsque interrogés par les psychologues sur le secret de la longévité de leur amour, la principale réponse des membres des couples heureux est le plus souvent : « Je n’ai jamais cherché à changer mon partenaire ».

 

 

http://www.yvondallaire.com/articles/chronique-21-cinq-secrets-des-couples-heureux/


par Yvon Dallaire.
https://www.yvondallaire.com/


A l'agence matrimoniale Valérie Dax nous aimons conseiller les livres de yvon Dallaire.

Parcours professionnel de Yvon Dallaire


Je suis psychologue, auteur, formateur et conférencier. J’ai fait des relations homme – femme ma spécialité et j’ai écrit une trentaine d’ouvrages sur le sujet, dont une trilogie bestseller sur le bonheur conjugal. J’ai développé une approche psychosexuelle appliquée et positive qui intègre les données de la nature biologique de l’être humain et les théories psychosociales explicatives de son comportement. Je suis le créateur de la formation en psycho-sexologie positive (FPSP) avec le Dr Iv Psalti, sexologue belge.


Après des études en psychologie à l’Université Laval (Québec, Canada) et de nombreux perfectionnements postuniversitaires, je fus le premier professeur de psychologie à temps plein au Collège de Ste-Foy où j’ai participé à la mise sur pied du cours de psychologie du comportement sexuel et de la garderie du collège. Au début des années 80, je me suis investi de plus en plus dans ma pratique privée et j’ai quitté définitivement l’enseignement collégial en 1989 pour me consacrer à ma pratique en thérapie conjugale et sexuelle. Je fus le fondateur et le directeur du Centre Psycho-Corporel de Québec de 1980 à 2002.


Je partage actuellement ma carrière entre la consultation à temps partiel et la formation en thérapie conjugale positive court terme et axée solutions qui m’amène à parcourir l’ensemble de la francophonie. Je suis souvent interpelé par de nombreux médias internationaux comme spécialiste des relations homme – femme. Quelques-uns de mes livres ont été traduits en plusieurs langues. J’anime un atelier grand public sur le thème Qui sont ces couples, ces femmes et ces hommes heureux en amour ? et de nombreuses conférences.


En couple depuis 1982 avec ma compagne, Renée Bérubé, je suis le père de Jean-François, le grand-père de Léa et Noah et le grand-père par alliance d’Élisa et de Raphaël. Je considère avoir une vie professionnelle, amoureuse, familiale et personnelle des plus heureuses.

x